Modèles de piscines

Les différents types de bassins


Des piscines hors sol

Des piscines en tous genres

- La piscine autoportante est une piscine en kit très facile à installer dans son jardin. C’est une forme de piscine gonflable, composée d’un boudin à gonfler, d’une poche souple qui va s’étendre en la remplissant d’eau, d’une toile de protection pour le sol, d’une échelle, d’un système de filtrage et d’accessoires.

Elle est parfaitement stable mais si vous le désirez, vous pouvez la renforcer avec des tubes d’acier (piscine tubulaire).

Vous pouvez choisir une piscine autoportante ronde ou ovale. Ses dimensions peuvent aller jusqu’à 5 mètres de diamètre et 1,30 mètre de profondeur.

En revanche, vous devrez remplir une déclaration de travaux si la piscine dépasse 1 mètre de hauteur et 20 m² de surface.

- La piscine en kit est composée au choix en métal (acier ou alu), en béton armé, en résine de synthèse ou en bois. Facile à installer, elle ne demande pas de travaux particuliers. A partir d’un guide d’assemblage fourni dans le kit, vous devrez prévoir 2 ou 3 jours maximum pour l’installer.

Vous trouverez des piscines rondes ou ovales de 8 à 10 mètres de diamètre et de 1,30 mètre de profondeur qui ne nécessitent pas de permis de construire sauf si elles dépassent 1 mètre de hauteur et 20 m² de surface.

Vous devrez également vous équiper de dispositifs de sécurité qui ne sont pas inclus dans le kit pour une protection optimale et nous vous recommandons de prendre conseil auprès de piscinistes afin de choisir le moment d’installation idéale pour pouvoir profiter de votre piscine durant l’été.

Les piscines enterrées

- La piscine maçonnée est le modèle qui coûte le plus cher et qui prend du temps à installer. Si certains particuliers choisissent cette piscine, c’est parce qu’elle est extrêmement solide et personnalisable.

Vous pouvez choisir parmi trois types de piscines maçonnées :

  • en parpaings : ce type de piscine est moins cher que les autres mais est très solide, les parois sont soutenues par des poteaux en béton armé
  • en béton coulé : le professionnel va couler le béton entre deux panneaux posés parallèlement reliés par des armatures de fer
  • en béton projeté : c’est la piscine la plus coûteuse car son installation fait appel à un compresseur qui va projeter le béton sur le ferraillage

L’installation est réalisée par un piscinier et vous devrez obtenir un permis de construire avant les travaux. La mise en place d'une bâche ou d'un volet de protection est indispensable.

La piscine coque

fabriquée en usine, vous est livrée par camion-grue. Il s’agit d’un bassin monocoque en polyester, constituée d’une mousse mélangée à de la résine et de la fibre de verre. Son installation demande un permis de construire et de faire appel à un professionnel. Avant d’installer votre piscine, il vous faudra réaliser des travaux de terrassement. Une fois fait, le camion-grue déposera la coque dans votre jardin. Le professionnel va commencer par recouvrir la coque d’un gelcoat pour la lisser, pour donner plus de résistance au bassin et lui donner une couleur. Restera ensuite à remblayer la fosse, faire couler le béton et réaliser le raccordement du circuit hydraulique.

La piscine en kit (ou piscine modulaire)

Elle comprend une structure, un revêtement d’étanchéité et un dispositif de filtration. Il existe deux types de piscines en kit : les coffrages modulaires (parois en PVC ou polyester renforcées par du béton) ou les panneaux modulaires (parois constituées de panneaux rigides). Vous pouvez choisir parmi différents types de matériaux : béton, aluminium, acier ou résine.

Les autres genres de bassins

le couloir de nage

Le couloir de nage qui est plutôt destiné aux sportifs pratiquant la natation est un bassin rectangulaire de 10 à 25 mètres de longueur et de 1,50 mètre de profondeur. Il sera donc idéal pour les nageurs.

Il en existe en coque, en kit ou maçonné. Si vous aimez la nage intensive, vous pouvez y ajouter un système de nage à contre-courant. Dans ce cas vous pouvez choisir un bassin plus petit. Vous gagnerez en espace et réduirez le volume d’eau et donc les dépenses qui y sont liées (eau, chauffage, électricité).

L’avantage des couloirs de nage est que leur faible largeur permet un gain de place. Vous pouvez l’installer à l’intérieur de votre logement ou à l’extérieur. Le fait qu’il soit tout en longueur ne convient pas forcément aux enfants.

Ce type de bassin nécessite un permis de construire et l’installation d’un dispositif de sécurité imposé par la loi. Pour un bassin aux dimensions standards, le prix s’élève en moyenne à 20 000 euros. Sur-mesure, il sera beaucoup plus cher. Il est possible, si vous êtes bricoleur, d’installer vous-même un couloir en kit. Cela ne vous coûtera alors que 5 000 ou 6 000 euros.

La piscine intérieure

Elle est intégrée à votre maison et offre un véritable confort puisque vous pouvez nager au chaud, abrité des intempéries, et pendant toute l’année.

En béton, en kit, en bois, ou sous forme de coque, elle est idéale pour les moments de détente ou le sport. La pièce où est installée la piscine doit être aérée et ventilée (utilisation d’un déshumidificateur) pour éviter l’accumulation de l’humidité qui peut détériorer vos murs.

Elle requiert une étude personnalisée et les compétences de professionnels pour son installation. Du fait qu’elle soit intégrée à la maison, dans le sous-sol ou la véranda, elle nécessite de vraies réflexions : dans quelle pièce la placer pour éviter les nuisances sonores, pour qu’elle dispose de deux accès (intérieur et extérieur) et pour qu’elle offre un éclairage naturel.

Le choix de la structure est assez varié : en béton, en parpaings, en kit (acier, bois ou composite), ou sous forme de coque si vous prévoyez sa construction en même temps que celle de votre habitation.

Le plus important quand vous installez une piscine intérieure, c’est de bien étudier l’aménagement de la pièce qui l’accueille.

Celle-ci subit les désagréments liés à la condensation et l’évaporation. Il faut donc prévoir un déshumidificateur qui transforme l’air humide en air sec, et un système de chauffage. Pour celui-ci, vous pouvez choisir une pompe à chaleur si vous utilisez votre piscine toute l’année, ou un réchauffeur si vous l’utilisez qu’à certaines périodes de l’année.

La pièce doit être également bien isolée pour éviter l’accumulation de l’humidité qui peut détériorer les murs et les sols. Il est donc important d’installer un système de ventilation et le permis de construire est obligatoire.

Les spas

Comme la piscine, le spa apporte un véritable bien-être. Son réel intérêt se trouve dans ses buses et jets hydro-massants, qui invitent à la détente et sont un remède naturel contre les effets du stress et certaines douleurs physiques. Le spa est reconnu pour apaiser le corps et l’esprit, il agit sur la qualité du sommeil, participe à la désintoxication de l’organisme et facilite la circulation sanguine.

Un spa mesure entre 3 et 5m3 selon le nombre de places (2 à 8). Mais il faut prévoir un espace autour du spa, entre 12 et 20m², pour y installer un fauteuil, une table ou tout autre accessoire de confort.

La plupart des spas sont installés à l’extérieur. Mais les particuliers sont de plus en plus intéressés par les spas intérieurs (dans la salle de bain, de sport ou de détente). L’inconvénient est qu’il nécessite un bon système d’aération, de l’espace et une résistance du sol.

La cuve des spas peut être conçue avec différents matériaux :

  • en bois : naturel et résistant
  • en mosaïque : très esthétique
  • en béton : solide et permettant du sur mesure
  • en pierre : naturel et solide
  • en synthétique : polyéthylène, acrylique ou liner

Quel que soit le matériau utilisé, il est indispensable d’effectuer un entretien régulier pour conserver son spa le plus longtemps possible.

Que vous l’utilisiez ou pas, vous devez contrôler la qualité de l’eau et surveiller le PH une à deux fois par semaine. Vous devez également nettoyer la coque, le couvercle et les filtres.

Si vous vous en servez régulièrement, vous devez effectuer une vidange tous les trois mois, avec une pompe électrique ou par écoulement.

Durant l’hiver, vous devez impérativement procéder à son hivernage. Cela consiste à vidanger le spa et sa tuyauterie, débrancher les équipements et le fermer avec un couvercle hermétique.

Les bassins spécifiques

Le bassin à débordement

Il vous procure une sensation d’infini et de bien-être grâce à sa ligne horizontale. Ce genre de piscine a la particularité de ne pas avoir de margelle sur l’un de ses côtés, ce qui permet à l’eau de s’écouler du bord du bassin.

L’eau se confond ainsi avec l’horizon. En plus, l’eau de la piscine est parfaitement propre car elle est filtrée en permanence. En débordant hors du bassin, l’eau emmène avec elle les impuretés (insectes et feuilles).

L'eau est ainsi récupérée dans le second bassin puis va passer dans le système de filtration pour enfin être renvoyée dans le bassin principal.La piscine à débordement tient sa particularité de son effet d’optique.

Elle ne dispose pas de margelle sur l’un de ses côtés, ce qui permet à l’eau de s’écouler du bord du bassin. Ainsi le principal avantage de ce type de piscine est son esthétisme. Vous n’avez pas besoin de skimmers pour le nettoyage. La ligne d’eau sur le liner reste toujours propre.

La piscine à débordement présente toutefois quelques inconvénients. La température de l’eau est difficile à maintenir chaude, elle nécessite l’utilisation d’une pompe dont l’installation est assez couteuse, et l’effet visuel n’est optimal que si le bassin est installé sur un terrain dénivelé.

Son prix est plus élevé que celui des piscines classiques car elle nécessite des travaux et des équipements particuliers, ainsi qu’une étude accrue du terrain.

La piscine naturelle ou biologique

Enterrée et en béton, elle est composée d’une zone de baignade et de plusieurs zones de plantations qui permettent l’épuration et la régénération de l’eau. Elle est très écologique car elle ne subit aucun traitement chimique.

Elle utilise un système naturel d’épuration et de filtration réalisé par les plantes aquatiques, les algues et les micro-organismes. Ainsi un véritable écosystème va se développer dans les bassins et va garantir un équilibre pour maintenir la qualité de l’eau de la zone de baignade.

Avant d’installer votre piscine naturelle, vous devez décider de son emplacement. La zone de plantations doit être placée à l’ombre pour éviter la prolifération d’algues. Une fois installée, vous devrez attendre quatre mois, le temps que l’écosystème se développe et que l’eau soit filtrée correctement, pour vous y baigner. L’entretien des bassins est très simple.

Vous n’avez qu’à enlever les feuilles et autres détritus présents à la surface de l’eau et à nettoyer, sans produits chimiques, le fond du bassin de nage (une fois par mois).

Concernant la température de l’eau, il est possible d’ajouter un chauffage solaire au bassin. Un permis de construire est à demander si le bassin dépasse 100 m² de surface et 2 m de profondeur. Le prix des piscines naturelles est assez élevé, au moins 35 000 euros, mais elle consomme moins d’eau et d’électricité par rapport aux autres types de piscine.

Les différents types de spas

  • Le spa portable

Ce modèle peut s’installer à l’intérieur comme à l’extérieur de votre domicile. Vous pouvez l’installer vous-même, il suffit de disposer :

- d’une prise électrique

- d’une arrivée d’eau

- d’une zone plate où le poser

Il existe différents modèles en fonction du nombre de places, du type de siège et du matériau désirés.

  • Le spa encastrable

Encastré ou semi-encastré dans le sol, son installation requiert l’intervention d’un professionnel et nécessite :

- une plomberie autonome

- un branchement électrique

- un local technique pour le chauffage et la filtration

Il est possible de personnaliser son spa par sa forme, le nombre de places, le matériau et les dimensions souhaités.

  • Le spa gonflable

C’est le spa le moins cher et 30 minutes vous suffisent pour l’installer. Vous pouvez le transporter et le mettre à l’intérieur ou à l’extérieur de chez vous.

Il est composé d’une structure en PVC et de parois à gonfler. Le kit comprend une pompe, un filtre et une bâche.

  • Le spa de nage

Ce spa, allant jusqu’à 5 mètres de long, fonctionne grâce à un système de nage à contre-courant. Il permet autant de se détendre que de faire de l’exercice. Il est idéal pour les nageurs, les enfants apprenant à nager ou pour faire de l’aquagym.